sdcfohev

Estil possible de rougir dans le noir

first_imgEst-il possible de rougir dans le noir ?Vous êtes-vous déjà demandé s’il est possible de rougir dans le noir ? Des scientifiques viennent de lever le voile sur ce mystère et la réponse est… Oui !Voici une problématique qui en aura intrigué plus d’un : peut-on faire rougir quelqu’un dans le noir ? Même Charles Darwin a essayé de s’atteler au mystère sans le moindre succès. Rougir est pour les scientifiques, une expression singulière. Encore aujourd’hui, de nombreuses questions subsistent quant aux mécanismes sous-jacents à ce phénomène. Une des questions fondamentales se pose sur l’élément déclencheur. Est-ce le regard de l’autre ? Dans ce cas, si l’on est seul ou dans l’obscurité et que personne ne peut voir nos joues s’empourprer, le phénomène est-il encore possible ? 
Un savant allemand, Georg Christoph Lichtenberg écrit au XVIIe siècle : “La question de savoir si les jeunes femmes rougissent dans le noir est très difficile” et ce n’est certainement pas Darwin qui le contredira. Incapable de résoudre ce mystère, il suggère tout de même son point de vue sur la question dans son ouvrage L’Expression des émotions chez l’homme et les animaux : “Plusieurs femmes, qui rougissent très facilement, sont unanimes quant à la solitude, et certaines d’entre elles croient qu’elles ont rougi dans l’obscurité (…) Je n’ai aucun doute que cette dernière affirmation soit correcte”.Des caméras sensibles à la chaleur pour répondre Heureusement pour les scientifiques actuels, le développement de caméras sensibles à la chaleur a offert la possibilité de résoudre le mystère une fois pour toutes. Même si la technologie n’est pas des plus récentes, il a fallu tout de même attendre des années avant que des chercheurs aient l’idée de l’utiliser dans ce contexte. C’est Denise Wächter et Wolter Seuntjens de l’Université d’Erfurt, en Allemagne, et de l’Académie Néerlandaise pour la ‘Pataphysique’, à Amsterdam, qui ont repris le flambeau de leur prédécesseur pour y mettre un point final.Le protocole de leurs travaux de recherche a consisté à filmer dans l’obscurité le visage d’une femme de 31 ans sujette au “rougissement facile”. La volontaire a été invitée à s’acclimater à la température d’une pièce plongée dans le noir complet avant de devoir raconter une histoire embarrassante sous l’objectif d’une caméra thermogénique. Les résultats montrent une augmentation significative de la température du visage de la jeune femme. Autrement dit, la demoiselle a bel et bien rougi… dans le noir. C’est ce qu’il fallait démontrer. Une étude pour faire rire et réfléchir À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Les conclusions des chercheurs ont fait l’objet d’une publication dans les Annals of Improbable Research, une revue consacrée aux études originales qui “font rire les gens” , puis “réfléchir”. Sa cérémonie annuelle de remise des prix, maintenant réputée dans le monde entier, consiste à remettre aux auteurs de recherches les plus improbables le “Prix Ig Nobel”. La prochaine édition aura lieu la semaine prochaine à l’Université d’Harvard. Il ne reste plus qu’à espérer que nos experts du rougissement obtiennent finalement la reconnaissance qu’ils méritent ! Le 6 septembre 2013 à 09:49 • Emmanuel Perrinlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *